French (Fr)English (United Kingdom)

Historique

 image-histoire
Photo Peter Sjöberg

Au commencement, il y avait Jacques Mayol, Enzo Maïorca et les autres. puis vint "Le grand Bleu". Dans les années 1985/1990 des apnéistes, encore peu nombreux dans le monde, réalisent de nouvelles performances, de nouveaux records. Ce sont des passionnés. On les appela à tort les "allumés du Grand Bleu". L'histoire démontrera quelques années plus tard que sans eux, l'apnée moderne n'aurait jamais vu le jour. Voici comment tout a commencé, voici l'histoire de la naissance d'A.I.D.A., l'association internationale pour le développement de l'apnée.

Nous sommes en 1990, Roland Specker, un apnéiste du Nord Est de la France s'entraîne en lac. Il a construit une réplique de la gueuse de Jacques Mayol. En apprenant qu'un autre Français, Claude Chapuis, vient de réaliser un record du monde d'apnée statique à Nice sur la Côte d'Azur, Roland Specker le rencontre. Ils décident d'organiser des stages pour faire découvrir l'apnée aux autres. Le premier stage à lieu à Nice en Mai 1990.

De retour dans le Nord de la France, Roland Specker pense qu'il est temps de créer des règles pour les records. En effet, beaucoup de records commencent à être établis, mais les règles ne sont pas toujours identiques. Roland se déplace beaucoup sur les records d'apnée, rencontre Umberto Pelizzari, des apnéistes Allemands et beaucoup d'autres. Sont opinion et faite, il faut créer une association pour reconnaître les records.

Le 2 Novembre 1992, Roland Specker et quelques amis créent l'association internationale pour le développement de l'apnée. Son siège est à St Louis en France, près de Mulhouse. Roland est le Président, Thierry Meunier le secrétaire et Claude Chapuis le responsable technique. Deux textes sont rédigés : les règles et les recommandations pour la reconnaissance des records. Très vite de nombreux records sont reconnus par A.I.D.A. qui devient, grâce à son sérieux, la référence des apnéistes. Le premier journal d'A.I.D.A. est créé en 1995. Dans les assemblées générales, on reconnaît des nombreux apnéistes comme Umberto Pelizzari, Loïc Leferme, Olivier Heuleu, Frédéric Buyle.

Dans les stages d'apnée à Nice, Claude Chapuis met en place des mini compétitions entre apnéistes. Voyant que cela est facile à organiser, l'idée d'organiser un championnat du monde germe dans son esprit. Aidé des étudiants en sport de l'Université de Nice et à la suite d'une réunion à Nice à laquelle participe Umberto Pelizzari, Pierre Frolla et les apnéistes de Nice, la décision est prise. En utilisant les règles des compétitions de ski, les premières règles des compétitions sont élaborées. Ce seront des compétitions par équipes, car elles permettent d'éviter que chacun tente des performances non maîtrisée. Dès l'origine, tous les apnéistes sont d'accords sur un point : les performances ne seront pas valables en cas de syncope ou de "samba", le premier mot donné à la perte de contrôle moteur. Il y aura deux épreuves présentées par chaque apnéiste : l'apnée statique et le poids constant. Ainsi aucun spécialiste de mer ou de piscine ne sera avantagé.

Octobre 1996 : Premier championnat du monde A.I.D.A. à Nice. Il y a des équipes de 5, et 25 participants. Les pays présents sont l'Allemagne, la Belgique, la Colombie, l'Espagne, la France, l'Italie et une équipe représentant les Nations Unies composées d'apnéistes de pays différents. On retiendra de ce premier championnat du monde, les larmes de la Colombienne Marlennedy que Claude Chapuis a réussi à faire sortir de son pays avec 2 autres compatriotes, la victoire de l'équipe Italienne coachée par Umberto, les 6'05 de Jean Delmarre en statique, les 53m de Jean-Michel Pradon en poids constant et l'incroyable pari réussi d'A.I.D.A. et des apnéistes de Nice. L'apnée moderne, l'apnée de compétition est née ce jour là. Elle ne fera que grandir. Le jour du départ, Claude Chapuis dit à Umberto Pelizzari en lui serrant la main : "tu as gagné, maintenant c'est à toi d'organiser le deuxième championnat du monde".

L'année 1997 est une année de transition. Beaucoup d'apnéistes créent des groupes dans leurs pays. A.I.D.A. continue d'homologuer des records Il y a déjà 12 pays qui sont en relation grâce à A.I.D.A. Comme c'est une année sans rendez-vous mondial, les Français créent la Coupe de France A.I.D.A. qui est un circuit de compétition individuelles et par équipes. L'ampleur du phénomène apnée impose un changement important. L'association A.I.D.A. doit créer des associations dans chaque pays. Le site web est créé grâce à Thierry Meunier puis rapidement Laurent Trougnou devient le webmaster d'A.I.D.A. Sebastien Nagel est responsable des records. A.I.D.A favorise le développement de l'apnée en utilisant Internet et en permettant à de nombreux apnéistes de rester en contact.

En 1998, deux compétitions internationales sont organisées. Le trophée Européen à Nice et le deuxième championnat du monde A.I.D.A. en Sardaigne. Umberto Pelizzari n'a pas oublié la promesse faite à Claude Chapuis. Soutenu par le Club Med, ce deuxième championnat du monde démontre à toutes les fédérations de plongée du monde entier que quand les sportifs se regroupent et défendent leurs intérêts, le sport avance à grands pas. Jacques Mayol est présent. Un grand moment d'émotion. 28 pays sont présents. A l'image du Grand Bleu et de l'épopée Mayol / Maïorca, la France et l'Italie sont au coude à coude. C'est l'Italie qui gagne pour la deuxième fois devant les Français. A.I.D.A. France est créée, ce qui permet à A.I.D.A. de s'occuper des problèmes internationaux.

Egypte janvier 1999 : Magda Abdou contacte Claude Chapuis et lui demande si elle peut organiser une compétition d'apnée à El Gouna au Nord d'Hurgada, en Egypte. Elle a entendu parler d'A.I.D.A. Les apnéistes du monde entier se retrouvent en Mer Rouge, Entre corail et dauphins, le programme de la compétition est fou. Il y a en premier une compétition individuelle, puis en fin de semaine une compétition par équipe. L'idée est de tester le réalisme des compétitions individuelles internationales. La France se classe deuxième à un point derrière les Italiens. On retiendra également le fait que dans la compétition, alors que le suspens était à son maximum et que le starter finissait le compte à rebour d'un concurrent, un spectateur s'écria : "dolphins !". En une fraction de seconde la totalité des concurrents se jetta à l'eau pour jouer avec les dauphins, pendant qu'impassibles, les juges A.I.D.A. attendaient avec le sourire que la compétition puisse reprendre. On compris ce jour là que les apnéistes de compétition partageaient tous la même passion: celle d'être dans la mer pour le plaisir des sensations qu'elle procure et les merveilles qu'elle nous offre à voir. 1999 c'est aussi l'année d'un changement important. "A.I.D.A" est dissoute pour qu' "A.I.D.A. international" puisse voir le jour. C'est fait le 21 Septembre 1999. Sébastien Nagel, un Suisse, devient Président d'A.I.D.A. international. Un comité directeur est créé et l'assemblée des délégués permet à chaque pays affilié de s'exprimer grâce au vote sur Internet. A partir de cette dâte, grâce à Sébastien Nagel, A.I.D.A. international devient définitivement reconnue par les médias et les apnéistes comme la référence. Le nouveau Président Suisse s'entoure d'apnéistes de nombreux pays dans le comité directeur. On y retrouve Frédéric Buyle (Belgique), Dieter Baumann (Autriche), Karoline Meyer Dal Toé (Brésil), Claude Chapuis (France), Kirk Krack (Canada).

Nous sommes en 2000. Il y a une incroyable effervescence dans le monde entier. A.I.D.A aide chaque pays nouveau qui s'affilie à créer une association à vocation nationale. En effet, malgré le début des compétitions en 1996, aucune fédération nationale de plongée ne semble s'intéresser à l'apnée. En attendant le prochain championnat du monde A.I.D.A. qui doit avoir lieu en Espagne à Ibiza, un concept nouveau voit le jour: la Coupe du monde. Il s'agit de faire plusieurs compétitions internationales dans différents pays pour déterminer l'équipe vainqueur. Jean-Pol Francois en Belgique, Sébastien Nagel en Suisse, Claude Chapuis et Pierre Frolla pour la France et Monaco organisent avec leurs amis et les apnéistes de ces trois pays des superbes compétitions. On retiendra la création des compétitions féminines, le fait que la France arrive enfin à battre les Italiens, l'emergence de nouvelles nations comme le Vénézuela et l'Allemagne chez les hommes, le Canada et la Suisse chez les femmes. Il y a désormais des compétitions A.I.D.A dans tous les pays où les apnéistes ont créé une association.

Ibiza 2001 : troisième championnat du monde A.I.D.A. C'est un jeune Espagnol, Olivier Herrera qui organise le championnat avec le soutien du Club Med. Tous les pays ont sélectioné leurs meilleures équipes. Chez les hommes l'Italie avec Umberto Pelizzari gagne, la France est deuxième, la Suède troisième. Chez les femmes dans l'ordre on trouve le Canada avec Mandy-Rae Cruickshank, les USA avec Tanya Streeter et Annabel Briseno et l'Italie. On retiendra la performance d'Herbert Nitsch avec 86m en poids constant, nouveau record du monde. Depuis 1999 et le Red Sea Dive Off, des records d'apnée statique et de poids constant sont battus en compétition. Les apnéistes sont devenus des sportifs, ils s'entraînent et font reculer les limites de l'homme.

En 2002, Glennon Gingo, représentant d'A.I.D.A USA organise à Hawaï la compétition internationale majeure de cette année là. On constate que les détenteurs de records mondiaux participent enfin régulièrement aux compétitions. Martin Stepanek (république Tchèque), Carlos Coste (Vénézuela), Pierre Frolla (Monaco), Guillaume Nery et Stéphane Mifsud (France), Stig Severinsen (Danemark), Mandy-Rae Cruickshank et Annabel Briseno (USA) et beaucoup d'autres. A.I.D.A. a enfin réussi a rassembler en un même lieu les meilleurs mondiaux. L'apnée de compétition est devenue mondiale. Certes, depuis 2000, on assiste à la valse des records. Des noms apparaissent puis disparaissent, telle est la loi du sport. Mais seules les compétitions permettent de savoir qui est le meilleur. Depuis 2000, les apnéistes ont compris que s'ils veulent être le champion, ils doivent se confronter aux autres. Tel est le défi qu'Enzo jette à Jacques Mayol dans le "Grand Bleu". Tel est le défi qu'A.I.D.A. propose aux apnéistes. Il y aura ceux qui tenteront l'aventure ... et les autres.

Chypre est le rendez-vous mondial des apnéistes en 2003. Howard Jones suit l'aventure d'A.I.D.A. depuis quelques années. C'est un Anglais et il a créé le magazine "Freediver". Son idée est de proposer à nouveau une rencontre individuelle. A.I.D.A. le soutient et la fête est monstrueuse, les performances remarquables. L'apnée est devenue un sport reconnu, les télévisions du monde entier relatent les exploits des "hommes-dauphins". Une autre fédération internationale tente d'organiser un championnat du monde sans les apnéistes. Des politiciens et des chasseurs sous-marins rédigent des règles de compétition étranges. La compétition est annulée.

L'avenir des compétitions, le "futur proche" d'AIDA, 2004, c'est le 4e championnat du Monde AIDA par équipe à Vancouver (Canada) et cette même année, Carlos Coste du Vénézuela passe la barre des 100m en poids constant

Puisque les compétitions par équipes semblent rodées, Claude Chapuis suggère à AIDA de lancer les championnats du Monde individuels. La raison qui avait amené AIDA à ne pas les organiser depuis 1996, était qu'AIDA pensait les apnéistes peu préparés à ce genre de challenge pouvant provoquer plus de syncopes qu'en compétition par équipe.
Sébastien Nagel et Claude Chapuis organisent ces premiers mondiaux individuels et se mettent d'accord pour que ces championnats du monde individuels indoor (piscine) et outdoor (poids constant en mer) se suivent. Ils sont organisés à Rennen en Suisse et Villefranche-sur-Mer en France. 30 pays y participent

En 2007 c'est Maribor en Slovénie pour les 2e mondiaux indoor individuels et Sharm El Sheikh en Égypte pour le poids constant.
De nouveaux pays rejoignent AIDA et comme depuis l'origine, ce ne sont pas les fédérations de plongée mais les apnéistes qui sont à l'origine du développement de l'apnée dans leur pays.
2007 c'est aussi la disparition brutale de Loic Leferme au cours d'un entraînement. Un probable croisement de la corde qui guide la gueuse avec celle du contrepoids empêche Loic de remonter. Secouru, il ne peut pas être ranimé. Sur cette descente d'entraînement à 171m, il était descendu tête en bas, "à l'ancienne" démontrant encore une fois ses grandes capacités à compenser en profondeur. Loic faisait partie des pionniers d'AIDA.

2008, 5e championnats du Monde par équipe en Égypte, la France gagne chez les hommes avec Morgan Bourc'His, Christian Maldamé, Guillaume Nery et Cyril Paulet leur coach.
C'est le sacre : Champion du monde !
2009, ce sont les mondiaux individuels au Danemark pour la piscine et dans l'incroyable Dean's Blue Hole aux Bahamas.

En 2010 c'est le Japon qui accueille les équipes. Le Japon, pays où Jacques Mayol est devenu un symbole. On trouve dans l'équipe Française Aurore Asso, Brigitte Banégas, Julie Gautier, Alice Modolo, Morgan Bourc'His, Christian Maldamé, Guillaume Nery et Frédéric Sessa.
"Free Fall", une vidéo tournée par Julie Gautier avec Guillaume Néry au Dean's Blue Hole aux Bahamas est tournée en 2010. Plus de 8 millions de visiteurs/spectateurs visionnent le film en un peu moins de 7 mois. Les médias du monde entier relatent cette performance.

2011 les championnats du Monde se déroulent à Kalamata en Grèce pour la profondeur. Guillaume Néry le Niçois devient champion du Monde de poids constant avec 117m. Christian Maldamé un autre Français est Médaille de Bronze. En poids constant sans palme, Morgan bourch'his un Français est médaille de bronze. Aurore Asso, la Niçoise est 5ème en poids constant et Brigitte Banégas bat le record de France en poids constant sans palme. Pour la piscine en Italie, un autre Français, Frédéric Sessa devient champion du monde d'apnée dynamique sans palme et J Michel Pradon est 5ème pour l'apnée statique.

2012 : AIDA fête ses 20 ans. Claude Chapuis organise le 8ème championnat du Monde par équipe à Villefranche-sur-Mer, berceau d’A.I.D.A et de l’apnée moderne. Il y a 140 Athlètes représentant 33 pays, du jamais vu. Les nouveaux venus sont Israël, l’Algérie, la Malaysie, Chypre, Mexico, l’Ukraine, les Emirats Arabes Unis. Guillaume Néry réussi l’exploit de réaliser en compétition par équipe la profondeur de 114m en poids constant, 14m de plus que le détendeur du record du Monde, Alexey Molchanov qui lui ne réalise que 100m. Chez les hommes ce sont les Croates qui gagnent, les français sont deuxième et les Tchèques troisième. Chez les femmes Natalia Molchanova, bien que disqualifiée en poids constant reste la grande dame de l’apnée. Au final les Japonnaises l’emportent devant la France et la Serbie.

2013 : Le mondial AIDA indoor se déroule à Belgrade en Serbie. Chez les femmes Natalia Molanova écrase toutes ses adversaires avec 3 records du monde, une apnée à plus de 9’, 234m en dynamique avec palme et 182 sans palme. Chez les hommes, Goran Colak domine tout avec un record du monde en dynamique avec palme à 281m et en dynamlique sans palme avec 206m. Il gagne le statique avec 8’59, une performance inférieure à Natalia, une première depuis la création d’AIDA international. Le mondial AIDA  de profondeur se déroule à Kalamata en Grèce. Natalia Molchanova gagne tout et établit un nouveau record en immersion libre avec 91m. Chez les hommes, le fils de Natalia, Alexey gagne en poids constant avec 128m, nouveau record. William Trubridge gagne en immersion libre mais c’est un français, Morgan Bouc’his qui gagne en poids constant sans palme.

2014 : Le championnat du Monde AIDA par équipe se déroule en Italie à Cagliari en Sardaigne. Les Japonnaises vainqueurs à Nice semblent difficiles à battre mais chez les hommes la compétition reste très ouverte. »

Claude Chapuis
Membre fondateur de l’AIDA 

votrelogoLOGO NICE quadri_Hpvotrelogoregionvotrelogovotrelogovotrelogovotrelogo